Contexte

Vu l’article 3 de la loi du 6 février 2009 sur l’obligation scolaire, les missions de l’école comprennent trois grandes finalités de la formation du jeune relatives à l’apprentissage des savoirs et savoirs-faire, la socialisation du jeune ainsi que son développement personnel.

Au niveau du développement curriculaire, cette disposition légale implique pour chaque discipline de se poser la question de son apport à ces trois grandes finalités et de leur visibilité à l’intérieur d’un seul document qui sera son programme officiel. Ce programme doit être compréhensible pour tout acteur concerné, y compris le jeune lui-même.

Le canevas, grâce à ses différentes rubriques sous-ordonnées, aide à illustrer les différents aspects des finalités au point d’y faire transparaître un véritable fil rouge facilitant leur transposition jusque dans les salles de classe.

Toutes les explications fournies ci-après visent une meilleure assimilation des finalités par le corps enseignant à l’égard de leurs projets d’enseignement respectifs. A plus forte raison, ces renseignements sont dédiés à rendre tangibles les liens existants entre les finalités d’une discipline et sa transposition didactique.

Qu’est-ce qu’un « programme » d’une discipline ?

Dans le contexte de l’enseignement luxembourgeois actuel, le terme de « programme » renvoie à l’ensemble de ce qui est enseigné dans le cadre d’une discipline donnée.

Un programme s’agence en fonction 1) des orientations et des valeurs sociétales démocratiques partagées, 2) des attentes adressées de la part de la société aux futurs citoyens, et finalement, 3) des compétences clés lesquelles reflètent, à leur tour, les orientations et valeurs en question.

En outre, un programme véhicule une image de l’élève comprenant des éléments d’ordre personnel et social. Il importe de rendre visible cette image dans les programmes, cette représentation ne pouvant ni aller à l’encontre des orientations, ni des valeurs sociétales.

Compte tenu de ces spécifications, un programme disciplinaire constitue un cadre de conception et d’organisation des pratiques pédagogiques et évaluatives en vue du développement des compétences transversales, disciplinaires, personnelles et sociales, lesquelles s’articulent parfaitement avec les orientations et valeurs sociétales à un moment donné.

Structure d’un programme

Le programme directeur comprend un ensemble structuré et hiérarchisé de plans curriculaires.

  1. Au premier plan d’un programme directeur figurent les finalités de la discipline en question. Les finalités renseignent sur les valeurs et l’image de l’élève véhiculés, ainsi que sur les apports que fournit l’enseignement d’une discipline quant au développement des compétences clés chez l’élève. Elles tiennent compte des objectifs d’une section, d’un ordre d’enseignement et des orientations globales du système éducatif, ce dernier étant tributaire du projet sociétal démocratique.
  2. Au second plan, des compétences disciplinaires sont formulées et déclinées en termes d’acquis de l’apprentissage (learning outcomes). 
  3. En outre, le programme comprend les principes et modalités de l’évaluation, en cohérence avec les finalités, compétences et acquis de l’apprentissage, prescrits non sans tenir compte de la législation en vigueur.
  4. Finalement, le programme comprend des indications pédagogiques et didactiques-méthodologiques en accord avec les finalités, compétences et acquis d’apprentissage.

Pour de plus amples explications sur l’ensemble de ces éléments, veuillez vous référer à la rubrique suivante "le canevas".

Le canevas – un outil de travail et un cadre de référence

Les sections et plans retenus par le canevas pour un programme sont les suivants :

  • L’entête du MENJE y compris des précisions concernant la/les langues véhiculaire(s), le nombre minimal de devoirs en classe par trimestre/semestre et la dernière modification du programme en date.
  • La section « programme directeur » comprend les plans suivants : les finalités et compétences disciplinaires, les domaines de savoirs, les principes de l’évaluation et les principes pédagogiques. Le programme directeur est valable pour un cycle de formation ou pour l’ensemble d’un parcours d’apprentissage.
  • La section « programme fondamental » établit les savoirs (objets de savoir) et les savoir-faire jugés indispensables quant au développement des compétences visées. De plus, elle précise les modalités d‘évaluation et peut contenir une rubrique de propositions de supports/documents supplémentaires.

Documents