Finalités de la discipline

Vision, valeurs, compétences-clés... analysons de plus près les finalités

Chaque discipline doit se poser la question de son apport aux trois grandes finalités de l’enseignement et comment le rendre visible à l’intérieur d’un seul document qui sera son programme officiel. Ce programme doit être compréhensible pour tout acteur impliqué, y compris le jeune lui-même.

L’objectif de la partie « finalités » d’un programme consiste à clarifier comment une discipline donnée contribue aux missions de l’école en précisant les visions du jeune, les valeurs et les compétences-clé qui sont censées être véhiculés lors de l’enseignement de cette discipline.

Pour en savoir plus Visions, Valeurs et Compétences Clés

 

Compétences disciplinaires

Cette rubrique énumère les compétences spécifiques que les élèves sont censés développer dans le cadre d’une discipline.

On peut souligner que ces compétences décrivent, en termes d’acquis d’apprentissage, des activités situées, souvent complexes et diversifiées vers lesquelles les élèves sont amenés à travers des situations d’apprentissage variées. Il est important que l'accent soit mis sur la nature variée des ressources à mobiliser, intégrer et transférer par l'élève.

Le raisonnement en termes de ressources est indiqué dans la mesure où cette notion se veut plus neutre et vaste, étant donné qu’une compétence est à considérer comme quelque chose qui se base sur la mobilisation des ressources à la foi cognitives et non-cognitives.

Ultérieurement, le programme fondamental décline les composantes sous-jacentes (c.à.d. savoirs et savoir-faire) pour chaque année de formation afin de répondre à la logique curriculaire.

Finalement, ces compétences disciplinaires constituent les repères incontournables dans le cadre de l'évaluation. Elles font littéralement office de gauge afin de déduire si l’élève est capable de mobiliser, intégrer et transférer ses ressources.

Domaines de savoirs

Cette rubrique expose les différents domaines de savoir* d'une discipline abordés au cours des années de formation dont le programme directeur fait état.

Le choix de ces domaines n'est ni anodin, ni fortuit, sachant que ces derniers sont particulièrement propices à contribuer au développement des compétences spécifiques visés.

Pour conclure, on peut retenir que l'enjeu de cette rubrique réside clairement dans une volonté de conférer un "cadre d'expression" flexible en fonction des spécificités de chaque discipline afin de faciliter la planification et la mise en pratique d'activités d'apprentissage de tous genres.

 

____________________________________

*Selon la nature, ou spécificité epistemeologique de la discipline, la notion de domaines de savoirs peut-être remplacés par des concepts associés, comme domaines d’activités, domaines de compétences ou autre.

 

Indications pédagogiques et didactiques

Cette rubrique traite des différentes approches pédagogiques et didactiques susceptibles d’être en phase avec les finalités et de promouvoir le développement des compétences visées.

Ainsi les développeurs veillent à ce que les approches pédagogiques et didactiques soient en cohérence avec les missions de l’école, les finalités de la discipline, et le cas échéant, les finalités de la formation ou de la section.

Principes et formes d’évaluation

Dans cette rubrique, les développeurs de programmes font état des principes qui président aux formes d'évaluation retenues, afin de contribuer au développement des compétences visées auprès des élèves.

D'une part, on peut recenser l'évaluation certificative jugeant du degré d'acquisition et/ou de développement des compétences disciplinaires visées et qui règle la promotion des élèves.

D'autre part, l'évaluation formative et ses éléments constitutifs restent des outils essentiels à l'apprentissage. L'un de ses principes fondamentaux, à savoir l'observation pendant plutôt qu'après le processus de développement ou d'acquisition des compétences, permet aux enseignants de prendre les décisions nécessaires pour orienter les élèves vers la réussite.

Par ailleurs, l'évaluation formative se présente comme un moyen de régulation par excellence dans la relation qu'entretiennent les élèves autant avec l'enseignant que les savoirs enseignés (en général). 

Peu importe l'aspect certificatif et/ou formatif, la portée d'une évaluation n'est jamais anodine. C'est pourquoi, toute évaluation, quelle qu'en soit la forme, se doit de répondre à des critères d'équité, de validité, et de fiabilité.

L'enjeu de l'évaluation devrait consister non seulement en un jugement sur le degré de développement de compétences plus spécifiques, relatives au domaine d'une disicpline, mais au-delà, servir de boussole aux élèves, aux parents et aux enseignants au regard du développement continuel des compétences clés.

En d'autres termes, l'évaluation a évolué vers un outil pédagogique et didactique de compréhension et de gestion des réalités sociétales, au service de l’épanouissement personnel et du développement de la confiance en soi.